Premier réseau de chaleur raccordé à un doublet au Dogger depuis près de 20 ans – AÉROPORTS DE PARIS – Orly (94)

,
Premier réseau de chaleur raccordé à un doublet au Dogger depuis près de 20 ans – AÉROPORTS DE PARIS – Orly (94)

Fidèle aux engagements pris lors du Grenelle de l’environnement en 2007, Aéroports de Paris a créé une centrale géothermique pour assurer le chauffage d’une partie de ses installations dès fin 2010. CFG a assuré pour le compte d’ADP la maîtrise d’oeuvre des travaux du sous-sol ainsi que la fourniture d’équipements de complétion des ouvrages.

Les travaux de forage des deux puits inclinés et orientés du doublet au Dogger (Bathonien supérieur – 1800 mètres de profondeur) se sont déroulés selon le programme prévisionnel et dans un temps record de 70 jours (hors amenée et repli de l’appareil de forage).

Les résultats des forages sont conformes aux données prévisionnelles. La puissance thermique délivrée par l’installation sera au maximum de 15 MW (300 m³/h d’une eau à 74°C réinjectée après échange à 35°C environ). La valorisation de la chaleur s’effectue par échange thermique sur un échangeur à plaques en titane, ce dernier transmet la chaleur au circuit d’eau chaude de chauffage (ECC) de l’aéroport.

Aéroports de Paris a réalisé ces travaux en partenariat technique et financier étroit avec la région Ile de France et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

Le recours à la géothermie permet de préserver les ressources naturelles tout en réduisant les émissions de CO2 liées à la production d’énergie. En effet, par rapport au « tout gaz », le doublet géothermique, d’une puissance de 10 MW, réduira la consommation de gaz d’Orly de 4 000 tonnes équivalent pétrole (TEP) et évitera, à terme, le rejet dans l’atmosphère d’environ 9 000 tonnes de CO2 par an.

(voir actualité du 28 octobre 2011 : « De nouvelles perspectives pour l’exploitation des ressources géothermales »)

Fiche technique